26 mai 2016

La Natural Hair Academy 2016

Hello les filles, 
Il y a maintenant plusieurs mois je vous parlais de la Natural hair Academy qui va se dérouler le 11 juin prochain au Parc floral de Paris. (Je vous en parlais ici).

La NHA est l'événement le plus attendu en France pour comprendre, apprendre, améliorer et perfectionner la prise en charge de nos cheveux, qu'ils soient crépus, frisés, bouclés, locksés et même defrisés. 
Cette académie se déroule sur une journée, elle sera animée par des intervenants Français ou Américains qui n'ont plus à faire leurs preuves.  

Ce type d'événement est très présent aux États-Unis. Ce qui explique pourquoi la population afro américaine a très souvent une longueur d'avance sur la prise en charge du cheveu afro par rapport à nous, Français. 

Pour faire court il y aura 13 ateliers et conférences pour un "Lifestyle" plus sain. 
On échangera autour du cheveux  (soin, coiffure, transition, coloration), beauté, DIY au naturel, make up, mode, bien-être, nutrition, sport et estime de soi, on peut ajouter à cela un superbe festival pour décompresser après une journée d'apprentissage bien chargée.

Un cocktail complet pour acquérir les bonnes bases avant l'été et démarrer une rentrée au top ! 

Vous n'êtes pas sans savoir que pour l'occasion je serai Personal Shopper et ma mission sera de relooker une jeune femme. 
Ce relooking se déroulera en deux heures et vous pourrez suivre toute l'actualité sur mes réseaux sociaux, principalement Facebook et Twitter que vous soyez ou non à la NHA. 

Pour l'heure je vous laisse découvrir un look facile à porter et confortable pour l'occasion avec une touche de jaune, couleur mise à l'honneur pour l'événement. Car n'oublions pas le jaune est la couleur de la lumière, de la gaité. 
Retrouvons-nous donc samedi 11 juin 2016 avec une touche de jaune et de bonnes ondes...
Total look - Zara
Sac - Vintage

Pour acheter vos places : http://nhaparis.com/fr/acheter-sa-place/
Pour visualiser ma video : https://www.youtube.com/watch?v=kN4A6Pud6Lk


9 mai 2016

Un look... Au Palais Royal.

J'ai l'impression que ça fait un bail que je n'ai pas shooté pour mon blog. Malgré le fait que je travaille beaucoup, ce n'est pas seulement le temps qu'il me manque mais surtout un photographe (ou pas) qui soit disponible en même temps que moi pour le faire. 
Il y a trois semaines Jude Foulard, un photographe passionné, sensible à la légitimité et à la l'émotivité photographique m'a proposé de shooter, cela semblait tomber à pique. 
Nous nous sommes donnés rendez-vous dans le premier arrondissement de Paris, au Palais Royal.
Nous avons discuté de notre vision de la photo ainsi que de nos attentes en terme de shoot. La séance s'est déroulée à merveille car nous étions sur la même longueur d'onde, je voulais un shoot qui me ressemble, c'est-à-dire simple, féminin, élégant et sans retouches. Je trouve qu'il a répondu à mes exigences à merveille. (J'ai fissuré l'écran de mon iPhone avant la séance et mon agacement ne s'en fait pas ressentir.)

En ce qui concerne mon look, j'ai enfilé une tenue confortable et intemporelle. Ne connaissant pas le photographe, j'avais besoin de me sentir bien dans mes fringues pour être à l'aise.
Ma chemise est le modèle Elen de chez Sezane Paris, un indispensable de dressing, c'est la petite chemise bleue ciel à la coupe féminin/masculin que l'on devrait toutes avoir dans notre dressing. Elle existe également en blanc. Mon jean est un skinny Zara taille haute, il est confortable et passe partout. Ma cape adorée vient de chez Lavish Alice, il me semble que ce colorie n'est plus disponible mais de nouvelles couleurs sont disponibles à chaque saison sur le site ou Asos.
Pour les accessoires, je porte mon City de Balenciaga ainsi que mes escarpins Ménudier pour Eram (Ancienne collection).

Chemise Elen - Sézane
Veste cape - Lavish Alice
Jean taille haute - Zara
Sac - Balenciaga
Escarpins - Menudier x Eram



26 mars 2016

Un look... Le Turban

Le turban est bien plus qu'un simple accessoire, lui seul a le pouvoir de nous sauver des "Bad hair day", finaliser une coiffure et donner une allure sophistiquée lorsqu'il est associé à de bons basiques.

J'ai toujours adoré cet accessoire qui est de plus en plus en vogue, mais pas très évident à mettre en place. Personnellement, je considère l'attaché de foulard comme un art, car tout le monde n'a pas ce don. 
Je connais des femmes qui le pose en un clin d'oeil. Elles donnent l'impression de s'y prendre au hasard, mais le résultat est toujours bluffant. Et puis il y a les autres, comme moi, qui prennent le temps d'examiner et de tenter en vain pour un résultat sans succès. 
J'ai rarement était satisfaite de mon headwrapping, raison pour laquelle je ne le porte pas et pourtant les tutos ne manquent pas. 

Il y a quelques semaines, Katia du blog Hellafresh, m'a contactée pour me proposer une séance photo pour son nouveau projet, "Le turban pour les nulles" imaginez mon excitation. J'avais tellement hâte d'y être pour découvrir ses petites merveilles. 

Il lui a fallu deux longues années de travail pour parvenir à mettre en place ses foulards, un travail honorable qui permet de démocratiser le turban, car il n'est maintenant plus destiné qu'aux plus habiles d'entre nous.

Katia a développé cinq systèmes d'attache pour cinq styles différents.
  1. L'attaché à l'Africaine
  2. L'attaché à la Californienne
  3. L'attaché à l'Indienne
  4. L'attaché à la Caribéenne
  5. L'attaché à la Jamaïcaine
Je vous invite à découvrir les différents modèles sur son site Indira de Paris.

Dans ce look je porte le turban ABY, un modèle d'attache à L'indienne, il m'a fallu moins de 2 min pour le mettre en place. J'aime beaucoup ce tissu qui se marie parfaitement avec mon top en cuir et mon manteau de chez Massimo Dutti (ancienne collection), mon slim de chez Topshop ainsi que mon sac et mes boots de chez Zara.
Turban - "ABY" Indira de Paris
Manteau - Massimo Dutti
Top en cuir - Massimo Dutti
Slim - Topshop
Boots - Zara

18 mars 2016

Une journée au défilé d'Etienne Deroeux.

Nous sommes Mardi 1 Mars 2016, premier jour de la Paris Fashion Week prêt à porter. 

C'est à l'Hôtel d'Evreux situé place Vendôme que je vais vivre ma toute première expérience à la #PFW pour le défilé d'Etienne Deroeux, jeune designer parisien aux influences sportwear chic. 

A mon arrivée dans le backtage, j'ai pu découvrir la collection en avant première. Celle-ci se veut très contemporaine, d'une élégance originelle et décontractée. On y retrouve bien l'influence sportive du créateur. 
En admirant cette sublime collection, j'ai le sentiment qu'Etienne souhaite que sa collection dure toujours... Les chromatiques sont unies, on y retrouve du Blanc, du Noir, du Gris et du Beige, que des valeurs sûres !
Sur un grand nombre de pièce, on y retrouve des anneaux en argents, ce qui apporte une touche un peu atypique à la collection.

J'ai également pu assister à la mise en beauté des mannequins. La coiffure a été imaginée par Delphine Courteille, Hairstylist L'Oréal Professionnel et réalisée par son équipe de coiffeur. 
Delphine a décidé de travailler sur un cheveu lisse ou lissé, en parfait accord avec le coté minimaliste de la collection. Elle a travaillé également sur l'anneau, qu'elle a revisité comme un accessoire cheveu. 
Elle a pris le temps de nous expliquer, les différentes étapes pour réaliser le noeud autour de l'anneau. Honnêtement, je trouve le procédé un peu complexe pour une réalisation à domicile. Elle fixe le noeud sur la peau à l'aide d'une colle à sourcils (pour respecter les cheveux et la peau) à l'avant de l'oreille pour un effet d'illusion. L'anneau fait office de boucle d'oreille. 
Cette coiffure est à la frontière de l'ethnique, du sixties et du minimalisme.

J'ai adoré voir le contraste entre les coulisses et la présentation. J'ai eu la chance d'assister aux deux. 
Les coulisses nous offrent est aspect plutôt pointu, précis et un peu stressant. Tout est ordonné minutieusement, le temps est très limité. Une seconde a son importance. 
De l'autre coté, nous avons eu le droit à un défilé très confortable dans un sublime salon aux moulures dorées, champagne à la main. Tout est organisé de sorte à ce que l'on soit détendu et en condition pour admirer la collection. 

Cette journée fut une très belle expérience, je tiens à remercier l'Oréal Professionnel pour son accueil.

9 février 2016

J'ai testé... Néoclaim


Depuis septembre, je teste la nouvelle gamme de soin du visage "Neoclaim" conçue par le journaliste Harry Roselmack et l'expert en cosmétique Thibaut Perrin-Faivre.

Neoclaim est une marque pas comme les autres ! Au lieu de classer le type de peau de façon traditionnelle (Sèche, mixte et grasse), une autre classification lui semble être plus importante, celle de la densité. Il existe les peaux fines (majoritairement blanche) et le peaux denses (toutes les autres).

Les peaux noire et métissée, sont denses et sur-pigmentées par leur taux élevé en mélanine. 
Pour lutter contre les désordres pigmentaires spécifiques tels que : les irrégularités de teint, le teint terne, les peaux sèches et/ou déshydraté qui brillent en surface, la formation de poils incarnés chez l'homme notamment, ils n'ont pas hésité à sélectionner des ingrédients naturels formulés sans paraben pour infuser leurs bienfaits à nos peaux denses.

Ce que je peux vous garantir, c'est que Néoclaim est une gamme très douce pour la peau, les textures sont innovantes et très agréables à utiliser et son design est à tomber. 

La gamme "Femme" est composée de cinq produits, trois m'ont été remis lors de la soirée de présentation et j'ai acheté les deux autres sur le site paraethnik, car il m'a semblé plus pertinent de tester la gamme entière avant de vous en faire un retour.

L'eau vive
C'est une eau micellaire, démaquillante à l'eau florale de pétales de rose et d'extrait de framboise. 
J'ai un réel coup de coeur pour cette eau qui est très efficace, son pouvoir nettoyant est supérieur à d'autres eaux micellaires que j'ai à la maison, pour la petite anecdote, je me démaquillais avec une eau dont le contenu était quasi-terminé, mon coton était presque propre, n'ayant plus assez de produit pour parfaire mon démaquillage, j'ai utilisé l'eau vive et mon coton était plus sale que le précédent.
Le seul point faible que j'ai pu soulever est son format, il n'y a que 150ml, c'est parfait pour les voyage, mais si l'on se maquille quotidiennement je pense qu'une plus grande contenance serait la bienvenue.


Le polisseur végétal
C'est un gommage purifiant à la texture huileuse, l'avantage est qu'il peut-être utilisé plus régulièrement qu'un gommage ordinaire, car sa texture crée une barrière protectrice. Le polisseur végétal est très doux et efficace, personnellement je prends plaisir à me gommer avec mais ma soeur, qui a une peau à imperfections apprécie moins, car elle a le sentiment qu'il n'est pas assez gommant. Si vous n'aimez pas les textures huileuses, ce gommage n'est pas pour vous.


Le masque éclat
C'est un masque purifiant à l'argile blanche, à l'huile essentielle de citron et à l'eau florale de rose. J'aime sa texture mousse qui absorbe le sébum mais qui ne tiraille pas. Après utilisation, on a le sentiment d'avoir la peau saine et mate et le teint frais.


L'eau douce
C'est une crème hydratante qui peut être utilisée de jour comme de nuit. Cette crème a une texture très légère, mais un pouvoir très hydratant. Elle est parfaite pour les peaux sèches ou déshydratées. Elle laisse une peau souple et repulpée. Ayant la peau mixte, j'ai tendance à avoir le nez qui brille en début d'après-midi. La brillance a diminué sur le long terme, mais je suis tout de même un peu déçue de son effet matifiant. 

Le sérum peau unique
Ce sérum s'applique en top coat, sur l'eau douce. Appliquer une à deux pressions pour sceller l'hydratation de la peau. Il redonne de l'éclat aux peaux ternes et aide à maintenir le teint unifié.

Je suis globalement très satisfaite de la gamme, le seul hic est le pouvoir matifiant de la crème hydratante que je trouve insuffisant.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...